Kevin Aserraf
Growth @ Alan
19 juinBien-être au travail

Télétravail : comment adapter les missions RH ?

Après notre premier webinar sur l’impact de la COVID-19 pour les RH, nous nous sommes penchés sur le télétravail et ses conséquences pour les missions quotidiennes des RH. Cette édition a eu lieu le 17 juin, avec la participation d’Elisa Blaszczynski (JobTeaser), de Göze Kacmaz (PeopleDoc) et de Deborah Rippol (Alan).

Alan-webinar-new-missions-RH

533 inscrits ont pu regarder le direct et poser leurs questions pendant l’échange. Voici les points principaux qui ont été soulevés.

Pour être au courant des prochains événements, cliquez ici 😊 Et pour regarder le replay, c’est par là !

Réouverture : chacun son rythme

L’ouverture est progressive pour tous. Tout dépend de la culture déjà en place avant la crise sanitaire : chez PeopleDoc, on vise début septembre. « La moitié de l'équipe est déjà en télétravail à plein temps », explique Göze. « Donc on n'est pas pressé par le temps. On veut que les conditions soient optimales avant de rouvrir ».

Chez Alan et JobTeaser, les bureaux ont rouvert pour les personnes prioritaires, et plus largement sur base de volontariat à partir du 22 juin.

Recrutement : l’humain d’abord

Le recrutement à distance n’a pas été possible pour toutes les équipes. Tout le monde a dû adapter son processus de recrutement et la manière d’accueillir les nouveaux arrivants (onboarding), avec l’envoi du matériel à domicile par exemple.

La distance a fluidifié les procédures : « Tout faire à distance a permis d'aller plus vite pour caler les dates d'entretien », constate Elisa. « Ça nous a permis de rendre les procédures plus fluides et plus efficaces. » Chez Alan, on a revu le parcours des nouveaux arrivants. L’idée est de leur donner un maximum d’autonomie : « on les guide dans la documentation pour qu’ils sachent où chercher ce dont ils ont besoin. On les encourage aussi à prendre des cafés à distance avec leurs collègues, et à demander des feedbacks. »

L’accueil à distance peut aussi être convivial. Chez PeopleDoc, les Office Managers de PeopleDoc ont réussi à créer une nouvelle forme de convivialité pour l’onboarding : « Ils sont allés chercher des anecdotes après des salariés qui arrivaient, et créé des quiz pour mieux les connaître et les faire connaître à l'équipe. »

L’accompagnement est primordial. Le parcours d’accueil exige une certaine autonomie. « Il faut que la personne puisse trouver l'info elle-même, mais il ne s'agit pas de la laisser seule. Donc on a un accompagnement plus personnalisé qu’avant », explique Deborah.

Recréer le lien : chez Alan, « on a accueilli 53 personnes pendant le confinement. Donc on a prévu une journée complète de rencontre entre eux et l'équipe. » Du côté de JobTeaser, « ce qui est remonté, c’est la plus grande proximité des RH et des collaborateurs ».

Communication : les outils font la différence

Documenter. Notion, Google Sites, peu importe l’outil : la documentation interne était importante, elle est devenue essentielle. Elisa confirme : « Notre site est beaucoup plus complet maintenant. Il couvre les questions IT, nos principes, comment la boîte fonctionne… »

S’organiser. JIRA, d’Atlassian, a été un outil essentiel pour Elisa : « ça nous a permis de centraliser toutes les demandes administratives, relatives à l’équipement, etc. »

Communiquer. Chez Alan et JobTeaser, on utilise beaucoup Slack. « Les réactions avec des emojis sont très efficaces pour prendre le pouls des équipes », confirme Deborah.

RH : nouvelles perspectives

Redéfinir la politique de télétravail. Certains salariés ont pu y prendre goût, d’autres peuvent détester ; il a aussi pu favoriser certains projets et en ralentir d’autres.

Redéfinir le bureau. Vitrine ? Lieu de réunion ? Pour Göze, « quand on voit des entreprises comme Slack ou Facebook reculer d’autant la réouverture de leurs bureaux, on s’interroge forcément sur la fonction de l’espace ».

Le bien-être au travail n’est pas un tabou. Pour Deborah, la santé mentale et physique des collaborateurs est un sujet capital. Chez Alan, le coaching est décentralisé : « on s'est penché dessus aux débuts de l'épidémie, notamment pour aider les coachs à accompagner les salariés sur les situations qu'ils étaient susceptibles de rencontrer (maladie d’eux-mêmes ou d’un proche, anxiété, télétravail avec des enfants à charge...). » Et de fait, « beaucoup des lignes directrices mises en place sont toujours valables aujourd'hui. »

Accompagner les équipes. La situation crée de nouvelles problématiques pour Elisa : « c’est une chose d’accompagner à distance, mais les équipes pourront être divisées : une partie en télétravail, une partie dans les bureaux. Il faut donc maintenir des synergies entre les équipes, et bien sûr, faire revivre la culture en présentiel ».

En conclusion

Au final, « cette période nous interroge sur ce qu’est l’expérience avec tous nos collaborateurs, où qu’ils soient. » C’est donc l’occasion idéale de repenser la relation des salariés avec l’entreprise — le monde d’après, en quelque sorte.

Pour ça, pas de secret :

  • Communiquez souvent avec vos équipes ; le choix des outils est essentiel (ici, on utilise Slack pour toutes les conversations) ;
  • Communiquez clairement : la communication interne est un peu marketing à destination des salariés ;
  • Et pensez à remercier votre Office Manager pour tout ce qui a été fait en termes d’adaptation à la crise sanitaire. 🙌
La crème des articles alan

Dans votre boite mail. Garantie sans spam.

Populaires en ce moment

Populaire en ce moment

De la même catégorie